Err

Accueil
  •  
  •  

Comment réussir son examen du permis de conduire

Comment réussir son permis de conduire

Passer l’examen du permis de conduire est une grande étape dans la vie de chacun. Même si l’épreuve est relativement facile suite aux heures de conduite que vous aurez eues, il y a malgré tout des règles et des informations importantes à connaître. Rapid'permis vous livre le déroulement de l’examen en détails pour que vous n’ayez aucune surprise le jour de l’examen. Mais aussi des conseils pour mettre toutes les chances de votre côté.


En quoi consiste l’examen du permis de conduire ?


Lors de l’épreuve du permis de conduire, les examinateurs cherchent à évaluer votre capacité à conduire en toute autonomie et en sécurité avec les autres usagers. Il est impératif que les candidats aient 18 ans minimum pour pouvoir passer l’épreuve. Vous devez montrer que vous savez conduire dans toutes les situations que vous rencontrerez. Suite à l’obtention de l’examen, vous pourrez ensuite conduire en toute liberté tous les véhicules de moins de 3,5 tonnes.


Sur quoi est basé la notation de l’examinateur ?


Vous le verrez le jour J, les examinateurs auront avec eux, une fiche présentée comme ceci :

Chaque rubrique correspond à des compétences spécifiques :


1- Connaître et maîtriser le véhicule


Dans la première grande partie, il vous est demandé de connaître et de maîtriser le véhicule. Tout d’abord, vous devez savoir vous installer au sein du véhicule. L’examinateur regardera la distance entre les pédales et votre siège, puis la position du siège (hauteur et inclinaison) pour être bien positionné pour voir la route. Enfin, la position du volant doit être à votre hauteur pour être à l’aise avec l’ensemble des commandes rapidement.

Deuxièmement, il évaluera vos connaissances sur l’intérieur et l’extérieur de votre véhicule. Par exemple, vous devez connaître l’ensemble des composants du compartiment moteur mais aussi savoir où se positionnent les emplacements airbags.

Enfin, il vérifiera que vous connaissez bien l’ensemble des fonctionnalités du véhicule. Il faudra comprendre l’utilité des voyants sur le tableau de bord, et faire fonctionner les clignotants ou encore les feux au moment approprié si l’occasion se présente durant l’examen.

Cette partie est évaluée sur 8 points.


2- Appréhender la route


Dans la seconde partie d’évaluation : il faudra montrer à l’examinateur que vous savez appréhender la route dans n’importe quelle situation. Il veut avant tout s’assurer que vous saurez adapter votre conduite, même en cas d’imprévu. Les accidents peuvent arriver à tout moment surtout avec certains conducteurs imprudents. Vous devez alors redoubler d’attention afin d’éviter un accident.

L’examinateur va s’assurer que vous savez prendre l’information au sein de l’environnement qui vous entoure. Vous devrez être vigilant aux autres usagers, à la signalisation permanente et ponctuelle, aux conditions de la route au moment où vous circulez, etc. En somme, vous devez agir en fonction de la situation. Votre attitude ne peut pas être la même sur une voie rapide un jour d’été et dans une rue étroite et sinueuse un jour de pluie. Toutefois les deux situations nécessitent d’être vigilant.

Il vous sera demandé également de savoir maîtriser votre allure en respectant les différentes règles du code de la route ainsi que les limitations de vitesse.

Cette partie est évalué sur 9 points.

3- Partager la route avec les autres usagers


Dans la dernière partie “partager la route avec les autres usagers” il sera nécessaire de montrer que vous savez communiquer et circuler avec les autres usagers :

  • en vous positionnant correctement sur la chaussée 
  • en les avertissant de vos intentions

Vous devez être conscient du danger de la route et des risques potentiels qui peuvent survenir à tout moment. C’est pourquoi il faudra garder ses distances de sécurité avec les véhicules proches de vous.

Cette partie est également sur 9 points.


Enfin vous devez montrer avant tout que vous êtes un conducteur autonome pouvant faire attention à chaque situation. Vous pouvez également avoir 2 points bonus si vous êtes courtois avec les autres usagers tels que les piétons et les cyclistes mais également si vous avez une conduite économique.


Pour chaque compétence l’examinateur pourra mettre la note E si vous avez fait une faute éliminatoire. Dans ce cas vous n’aurez pas votre permis de conduire à coup sûr, il sera automatiquement annulé. Sinon, il pourra soit mettre un 0 si vous ne maîtrisez pas la compétence, 1 si vous la maitrisez moyennement, 2 si vous la maitrisez bien et 3 si vous la maîtrisez parfaitement.

Au total vous devrez avoir au moins 20 points sur 31 pour réussir.



Les étapes de l’épreuve en détail


Tout d’abord l’examinateur doit s’assurer de la recevabilité de vos documents d’examen.

Ensuite s’effectuera la vérification de votre pièce d’identité et de votre convocation, suivi des réglages dans le véhicule.

Suite à ça, il annoncera le déroulement de l’épreuve qui commencera tout de suite après pour une durée totale de 30 minutes.


L’épreuve se déroule à la fois en agglomération mais aussi hors agglomération. Vous devrez savoir suivre un itinéraire mais également suivre les instructions directionnelles sur le moment même.


Vous aurez certaines manoeuvres à effectuer comme un arrêt de précision , une marche arrière et également 2 stationnements soit en bataille, soit en créneau ou en épi. La mise en action d’un accessoire sera évaluée comme par exemple activer la climatisation.


Vous aurez ensuite des questions portant sur les vérifications intérieures et extérieures.

Petite nouveauté 2018: Une 3ème question orale s’ajoute. Elle abordera les notions de premiers secours.


Enfin un test de vue sera effectué pour évaluer votre vision et être certain de pouvoir vous laisser conduire en toute sécurité. Rassurez-vous : il s’agit dans la majorité des cas de lire la plaque d’immatriculation d’une voiture à 5-6 mètres de vous ;)